Le guide de votre bien-être à domicile

Balnéothérapie

Principes et bienfaits de la balnéothérapie

balnéothérapie

© Les Bains de la Gruyère

La balnéothérapie consiste à immerger un corps dans l’eau ou mettre une partie du corps au contact de l’eau. Cette démarche peut avoir des effets positifs sur la santé ou l’état de forme d’un individu. Voyons quels mécanismes entrent en jeu.
  1. Comment l’eau peut-elle faire du bien ?
  2. Effets thérapeutiques de la balnéothérapie
  3. Vertus relaxantes des cures thermales
  4. Des précautions à prendre avant une balnéothérapie

Comment l’eau peut-elle faire du bien ?

Le principe de base de la balnéothérapie est d’utiliser une baignoire remplie d’eau douce ou d’eau de mer. Généralement, des jets orientables installés dans la baignoire mélangent l’air à l’eau et projettent ce mélange sous pression. Cette méthode couplée parfois à une chaleur avoisinant les 34°C, permet de dilater les pores de la peau et donc le passage des éléments contenus dans l’eau à l’intérieur de l’organisme. Ainsi, la balnéothérapie stimule la circulation sanguine. Le sang et donc l’oxygène arrivent plus facilement aux différents organes. Ceux-ci fonctionnent alors logiquement mieux et participent au bien être général. Par ailleurs, la température de l’eau favorise le travail des glandes sudoripares qui, par la transpiration, évacuent les toxines du corps.

Effets thérapeutiques de la balnéothérapie

Qu’elle soit chaude ou froide, l’eau a donc toujours un effet positif, en ce sens qu’elle stimule les circulations sanguines un peu faibles. Le mouvement de l’eau permet aussi de nettoyer le système sanguin des éléments obstruants ou encore des vaisseaux abîmés. La balnéothérapie, par le massage qu’elle prodigue en douceur a des effets positifs sur la digestion. Selon les eaux employées au cours d’une cure, certaines auront des vertus plus spécifiques en fonction de la chimie qui les caractérise. La balnéothérapie soulage également de nombreux maux de tête, certaines formes de grippe, des rhumes, des sinusites, des bronchites, ou encore l’asthme et autres manifestations allergiques. Pour certaines de ces pathologies, la vapeur d’eau détend l’appareil respiratoire. L’eau est évidemment bonne sur la première couche de notre être, au contact de la peau, elle élimine les cellules mortes et assouplit les tissus.

Vertus relaxantes des cures thermales

Autre point important : la balnéothérapie stimule également le tonus musculaire et la force nerveuse. Nombre de médecins recommandent toujours, dans la lignée d’Hippocrate, de prendre des bains et de préférence des bains à remous pour traiter des douleurs musculaires, des inflammations et autres tensions. Toutes les crispations ressenties, telles que des douleurs cervicales ou au niveau des épaules peuvent ainsi être évacuées. Dans un spa, par exemple, la pesanteur de l’eau libère la pression exercée sur les articulations. Celles-ci sont donc soulagées et l’on se sent plus léger. L’ambiance d’un bain massant et du mélange de l’air à l’eau est naturellement relaxant pour notre système nerveux. La balnéothérapie est donc recommandée pour guérir le stress ou du moins le soulager un certain temps. Hors des cures dans des centres spécialisés, il convient de l’intégrer à votre emploi du temps quotidien et de lui réserver une place de choix pour évacuer toutes les tensions emmagasinées dans une journée. Il est aujourd’hui possible d’avoir une baignoire de balnéothérapie ou une douche équipée de puissants jets à son domicile. Plus besoin d’attendre les week-ends et les vacances pour se détendre, plongez dans votre bain massant le soir en rentrant du travail !

Des précautions à prendre avant une balnéothérapie

Aussi nombreuses que puissent être les vertus de l’eau sur le corps et sur l’esprit, tout le monde ne réagit pas de la même façon aux soins prodigués. Les personnes allergiques à l’iode éviteront les traitements à l’eau de mer et de façon générale les thalassothérapies. Elles se tourneront vers les centres de balnéothérapie d’eau douce. A cause de la puissance des jets utilisés, il est préférable de ne pas suivre de cure si l’on souffre de fractures mal ou pas encore consolidées. Il convient de toujours consulter son médecin avant de s’essayer aux thérapies par l’eau, surtout si l’on souffre d’hyperthyroïdie, d’hypothyroïdie, de diabète, d’hypertension, d’insuffisance cardiaque ou encore d’insuffisance pulmonaire ou respiratoire. Certains problèmes de peau demandent également une attention particulière : les plaies bien sûr sont à ne surtout pas exposer à l’eau, il en va de même pour les escarres, les fistules et autres ulcères. Pour ne pas contaminer d’autres curistes il ne faut pas se rendre dans les centres de balnéothérapie si l’on est victime de mycoses ou de verrues.